Vague après vague,
J’ai le corps qui divague,
L’esprit plein de rage
Est cloué dans sa cage.

Chaque pensée espère jouer le premier rôle
Dans un film intense et exaltant,
Oh dommage car voilà la décharge
Qui stoppe l’instant et provoque le présent,
La surtension qui disloque l’action et l’émotion.

A.L. Réunion
30/04/2018

Commentaires : nuit de douleur, matin de bonne heure  🙂

Image jpg coucher soleil mai2018v2
Coucher de soleil St Gilles les Hauts, Réunion, Océan Indien…